Menu
Espace membre

Devenir membre?

Bénéficier des avantages suivants:

  1. accès aux cours de formation à un prix plus qu'intéressant;
  2. séminaires et workshop gratuits;
  3. accès au site Jurisprudence.

Tous les avantages

Mme Konstantina Patras
Tél. : 058 796 32 95

Je m'inscris maintenant

Actualités

Apprenez en quelques minutes, les faits les plus importants concernant les prestations complémentaires pour les personnes vivant à la maison ou en institution.

Prestations complémentaires pour une personne vivant à la maison

Prestations complémentaires pour personne vivant dans une institution

 

" modifications principales de la LAPG entreront en vigueur au 1er juillet 2021.

La première modification concerne les parents qui doivent interrompre ou réduire leur activité lucrative pour s'occuper d'un enfant mineur gravement atteint dans sa santé en raison d'une maladie ou d'un accident. Ils auront désormais la possibilité de prendre un congé de 14 semaines. Indemnisé par le régime des allocations pour perte de gain (APG), ce congé peut être partagé entre les deux parents et doit être pris en l'espace de 18 mois, en bloc ou jours isolés. Les parents recevront une allocation de prise en charge à hauteur de 80% du revenu moyen de l'activité lucrative.

La seconde modification concernent les mères dont le nouveau-né doit être hospitalisé; elles verront également leur situation s'améliorer dès le 1er juillet 2021. Actuellement, en cas d'hospitalisation prolongée du nouveau-né immédiatement après l'accouchement, la mère peut demander le report des allocations de maternité. Mais elle risque alors de se retrouver sans revenu entre la naissance et le début de la perception des allocations de maternité: le versement de son salaire n'est pas toujours garanti et la loi lui interdit de travailler durant les 8 semaines qui suivent l'accouchement. La modification de la LAPG permet désormais aux mères qui continuent de travailler après le congé maternité de bénéficier jusqu'à 8 semaines supplémentaires dans une telle situation. Cette prolongation est prise en charge par les allocations pour perte de gain.

Source : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-83475.html

Nous vous rappelons que le délai d'inscription pour participer aux examens du brevet fédéral de spécialiste en assurances sociales 2021 est fixé au 28 février 2021.

Vous pouvez vous inscirire ici

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États propose de modifier le projet du Conseil fédéral relatif à l’AVS 21. Elle souhaite que les mesures de compensation pour les femmes qui seront le plus touchées par le relèvement de l’âge de la retraite se limitent aux six premières cohortes concernées. Elle propose en outre qu’un départ flexible à la retraite ne soit possible qu’à partir de 63 ans – au lieu de 62 ans – pour les femmes également. Enfin, elle souhaite relever de 150 à 155 % de la rente maximale le plafond fixé pour les rentes des couples.

Commmuniqué du parlement consultable ici

La prévoyance invalidité suisse est pour la première fois expliquée dans une brochure complète. La publication fournit les informations de base pour comprendre comment fonctionnent les assurances impliquées dans la prévoyance invalidité, qui a droit à quelles prestations et comment celles-ci sont calculées. La brochure est disponible sous forme PDF ou vous pouvez la commander sous forme imprimée

A commander ici

La réforme sur les prestations complémentaires (PC) entre en vigueur le 1er janvier 2021.
La brochure qui fournit les informations de base pour comprendre comment fonctionnent les PC, qui y a droit et comment les prestations sont calculées a été mise à jour.
Elle est disponible sous forme PDF ou vous pouvez la commander sous forme imprimée.

Entrent en vigueur en 2021 le congé paternité et la réforme des PC.
Un article dans la "Sécurité Sociale CHSS" donne un bref aperçu de ce qui change en 2021.

Lors de sa séance du 18 novembre 2020, le Conseil fédéral a fixé au 1er janvier 2021 l’entrée en vigueur de la révision de la loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales et des dispositions d’ordonnance correspondantes. Les modifications d’ordonnance concernent principalement les dispositions relatives à l’échange électronique de données lors de l’exécution de traités internationaux en matière de sécurité sociale.

Communiqué de presse

Voir les archives